En route pour l'inconnu

Yogui autour du monde

Wellington, capitale et port d’entrée

Ambiance musicale : Another story – Akshin Alizadeh

Après avoir passé presqu’un mois sur l’île du Sud, pendant lequel mes grandes attentes ont été plus que dépassées, je suis arrivé sur l’île du Nord comme on arrive dans un nouveau pays. La méridionale est réputée pour son tourisme, découlant des merveilles de la nature qui s’y trouvent.

Celle septentrionale est également célèbre mais pour son aspect plus culturel. Leurs différences font leur richesse, et j’allais très vite m’en rendre compte. Mais avant cela, c’est une eau bleu turquoise et un vent relativement froid et fort qui m’ont accueilli à la descente du bateau.

Lire la suite

De la Golden Bay à Picton : le nord de l’île du Sud

Ambiance musicale : Petit pays – Cesaria Evora

Profiter de Takaka et de son auberge s’est avéré relativement évident. D’une part, la pluie nous empêchait de profiter des alentours, et d’un autre côté, nous préférions profiter du confort de la salle commune, avec ses fauteuils et le spectacle de Louis CK, sa table de ping-pong ou encore son billard.

Nous avons aussi modifié notre comportement alimentaire de ces derniers jours, passant des barres de céréales et des pâtes du diner aux cookies, au barbecue et au vin de cette belle région. Reconstituer nos forces en consommant les produits locaux était notre credo.

Lire la suite

Le Heaphy Track, de Karamea à Collingwood

Ambiance cinématographique : Hunt for the wilderpeople – Taika Waititi

Que faire une fois à Westport ? Revenir légèrement sur mes pas, abandonner Quirin et prendre tranquillement la route pour Nelson, ou m’aventurer beaucoup plus loin, avec mon acolyte comme parrain de trek autonome, et repousser des limites connues ?

Lâcher ou tenter le grand saut, bien lesté par des sacs complets de plus de vingt-cinq kilos, alors que la première leçon du trek est d’ôter tout poids inutile ? Arriverons-nous à temps pour éviter la tempête tropicale qui s’annonce et ses dangers pour nous, sans compter le risque vis-à-vis de mon matériel électronique, qui devient soudain un boulet de taille ?

Lire la suite

Le Glacier Franz Josef et la West Coast

Ambiance musicale : Sweet soul music – Arthur Conley

Voilà une étape qui allait requérir un peu de chance, puisque le glacier Franz Josef se trouvait à un peu moins de trois cents kilomètres. Un peu d’ambition n’a jamais fait de mal à personne, mais je croisais tout de même les doigts dans mes poches.

Les trois heures suivantes allaient tester l’autostoppeur que j’étais en train de devenir, puisque malgré le bon vouloir de la mamie de Dunedin, du père de famille de Trinidad et Tobago et du voyageur indépendant de Californie, je n’avais parcouru que trente-huit kilomètres, avec des sauts de puces. Il était plus de midi, j’étais au milieu de nulle part, les voitures se faisaient rares et le soleil avait décidé de me frire.

Lire la suite

Wanaka et le Roys Peak

Ambiance musicale : Homemade dynamite remix (feat. Khalid, Post Malone & SZA) – Lorde

J’avais décidé que Te Anau serait le point le plus au sud que j’allais visiter. Armé de mon sourire, je me suis donc remis en piste, visant le nord. Une voiture a bien hésité à me prendre, s’immobilisant pratiquement mais s’est finalement ravisée et a continué son chemin.

Celle d’après allait rattraper « l’affront », jusqu’à ce qu’ils décident de changer de direction pour Gore, où de la famille éloignée de cet Australien en vacances habitait. Je me trouvais donc sur une intersection, en attente du prochain véhicule.

Lire la suite

Te Anau, le Milford Sound et la vallée entre les deux

Ambiance musicale : No echo – Jabberwocky

C’est sans avoir essayé le Fergburger, malgré les quelques recommandations unanimes, mais sans regrets non plus, que j’ai quitté Queenstown. Difficile de séparer le bon grain de l’ivraie, dans un endroit où le seul objectif des enseignes reste la consommation du flot continu de touristes étrangers et où l’un des opérateurs téléphoniques promeut ses forfaits à leur destination en mettant en doute le fait qu’un évènement ait seulement existé s’il n’a pas été posté sur les réseaux sociaux…

Quoiqu’il en soit, je savais pourquoi je me remettais en route ce matin, et sans avoir besoin de le partager numériquement. Dans cette quête, la deuxième voiture qui est passée devant moi a suffi, n’ayant pas le temps de poser les sacs à terre, ni le besoin de changer de véhicule.

Lire la suite

Queenstown, cœur touristique du sud

Ambiance musicale : Brimful of asha (The Norman Cook remix) – Cornershop

A peine la tente démontée, je me suis remis en route. Le camping s’était quasiment vidé et les opportunités de stop s’étaient envolées par la même occasion, il était presque midi mais j’allais bien trouver une solution. Dans un premier temps, marcher sous le soleil au zénith était la seule apparente.

Queenstown se trouvait à plus de deux cent cinquante kilomètres, mais je n’étais pas plus inquiet que cela. La suite allait me donner raison : en l’espace de trois voitures, j’ai atteint Twizel et son supermarché, où la pause déjeuner s’imposait.

Lire la suite

Le lac Tekapo et le Mont Cook, merveilles de Canterbury

Ambiance musicale : Spirit in the sky – Norman Greenbaum

Après des adieux à Benjamin et la prise de quelques forces, je me suis dirigé vers le point que je supposais le meilleur pour partir de la ville. J’avais entendu que le stop fonctionnait bien sur l’île du Sud et, après des essais fructueux à plusieurs lors de pays précédents, je voulais me lancer par moi-même.

Je recherchais ainsi une expérience plus aléatoire, ne donnant aucune assurance d’atteindre la destination, mais laissant aussi une plus grande liberté dans la continuité du voyage et offrant la possibilité de rencontrer de nombreuses personnes sur la route.

Lire la suite

Christchurch : des débuts prometteurs en Zealandia

Ambiance musicale : Streets and stories – Part-Time Friends

Après quelques heures d’avion depuis Melbourne, j’ai finalement touché terre à Christchurch, deuxième plus grande ville de Nouvelle-Zélande, située sur la côte est de l’île du Sud, après avoir entrevu les Alpes du Sud depuis le hublot.

En arrivant ici, j’étais aux antipodes de la France, et me retrouvais aussi de l’autre côté du cadran horaire : douze heures de décalage soit une demi-journée d’avance.

Lire la suite

Melbourne et la Great Ocean Road

Ambiance musicale : Closer – Lemaitre

Après la côte Est, j’avais à cœur de terminer ma découverte de l’Australie par Melbourne, et de pouvoir ainsi visiter Anaïs et Benoît. C’était une promesse qu’on s’était fait neuf mois plus tôt, à Lyon, alors que j’étais préoccupé par ma demande de visa russe et qu’Anaïs faisait un passage éclair dans la ville.

Un bus de nuit m’a permis de rejoindre la capitale de Victoria où j’ai pu profiter d’un accueil chaleureux et de conseils locaux de grande valeur. L’exploration prend alors tout son sens, avec des recommandations sincères et fiables, bien plus personnelles que les listes de « choses à faire » proposées par les moteurs de recherche ou les panneaux d’accueil à l’entrée des auberges de jeunesse.

Lire la suite

Page 1 sur 10

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén