En route pour l'inconnu

Yogui autour du monde

Hoi An, interlude paisible

Ambiance musicale : Coastline – Geoffroy

Le nord m’ayant montré quelques-uns de ses plus beaux atouts, je pouvais sereinement continuer ma route vers le sud. Le paysage côtier étant magnifique, j’ai décidé de faire une halte à Hoi An, une des villes les plus appréciées du pays.

Cette cité, ancien port marchand, a depuis délaissé cette activité à Danang, pour ne garder que les meilleurs restes de son passé : les marchands japonais et chinois venaient y passer leur printemps et ont durablement impacté l’architecture de la vieille ville, sur le fleuve. Elle est listée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Mon voyage en train a été l’occasion de quelques échanges avec des locaux, ceux-ci partageant volontiers œufs et fruit du dragon. « Cảm ơn bạn ! »

De la même façon, on m’a tendu quelques prunes dans le bus entre Danang et Hoi An, celles-ci étant toujours consommées à peine mûres : on m’avait déjà précisé, à Sapa, qu’on les dégustait de cette façon au Vietnam.

 

Si la ville est assez peu animée en journée, c’est la nuit qu’elle dévoile toutes ses couleurs. Et pour cause : elle s’illumine, que ce soit avec des lampions flottants, censés porter chance à ceux qui les mettaient à l’eau, ou avec ceux suspendus, véritable spécialité autochtone. Sa poésie peut alors s’exprimer…

 

 

Comme la ville est sur la côte, je n’ai pas lutté longtemps avant de me retrouver en train de fouler le sable : un vélo allait faire l’affaire. J’ai eu pour compagnie quelques moines bouddhistes birmans de passage qui, eux non plus, n’avaient pu combattre cet irrésistible appel des flots.

 

Pour que le cocktail soit complet, la ville a aussi apporté son lot de découvertes culinaires, que ce soit les cao lau (nouilles japonaises assaisonnées avec des herbes, de la salade, des germes de soja et servies avec de fines tranches de porc rôti), les banh vac (boules de pâte farcies aux crevettes et recouvertes d’oignons croustillants) ou les banh xeo (croustillantes petites crêpes aux crevettes et porc, enroulées avec des herbes dans du papier de riz frais).

Précédent

Tam Coc, ou la baie d’Halong terrestre

Suivant

Hô-Chi-Minh-Ville, témoin du passé

  1. Pendant la journée, tous les touristes sont à la plage. En soirée, il y a un peu trop de monde.

    Y êtes-vous allé tôt le matin?

Laisser un commentaire

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén